Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de MNo
  • Le blog de MNo
  • : Vous pourrez y trouver toutes sortes d'informations sur notre ensemble Vocal "Unda Maris".
  • Contact

Recherche

30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 07:42

    Vous avez sans doute appris que notre jeune ami Colin, outre ses talents de tympaniste et de flûtiste, vient de commencer l'apprentissage du oud. Je suis allée glaner quelques infos (accompagnées d'images) sur Internet, les voici:

   oud  Oud, ud, aoud,.... sont autant de termes qui désignent le luth dans le monde musulman actuel ou passé. Le luth du XIVème siècle devait beaucoup ressembler à cet instrument encore très populaire au Maghreb et au Moyen-Orient.

 

    oud1       oud6

 

   On retrouve toujours la forme caractéristique piriforme et le chevillier formant un angle avec le manche.

 On joue généralement sur quatre cordes doublées, auxquelles s'ajoutent deux cordes doubles graves ; elles étaient autrefois en boyau ou en soie.

  On utilise un long plectre flexible mettant le poignet dans un angle particulier qui donne un certain son et une grande agilité : le risha (« plume » en arabe) ou mezrab (en turc) est fait d'une tranche fine de corne de vache, d'une plume d'aigle ébarbée et aplatie ou plus prosaïquement un mediator en plastique.

 

                                                            Holding the risha pos 2

  Pour ceux qui voudraient approfondir le sujet, suivent quelques précisions très techniques.

    Le oud est constitué de trois parties majeures :

  • Caisse de résonance : en noyer ou érable, elle est piriforme et est constituée d'une vingtaine (ou trentaine) de côtes (plus il en a meilleur il est), formant la plus grande caisse de résonance de tous les luths. La table est percée de grandes ouïes (1, 3 ou 5), recouvertes de rosaces. Un petit chevalet similaire à celui de la guitare, y est collé, ainsi qu'un renfort au point de jeu.
  • Manche : en noyer ou fruitier, le manche n'est pas fretté et est très court, tel celui du violon, (permettant de jouer les quarts de tons et tous les micro-intervalles).
  • Cordier : en noyer ou en fruitier, l'angle entre le manche et le cordier est quasi perpendiculaire, et cela a une grande importance pour soutenir la pression des onze ou douze cordes (en nylon et en métal fileté), couplées, fixées par des chevilles en bois.  

 

  Et si vous ça vous dit, vous pouvez aussi écouter: 

http://www.youtube.com/watch?v=VnEIDqINdgU&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=MsrPBNmh5Qk

                           Colin au oud

Partager cet article

Repost 0

commentaires